Alcool le moins calorique : la bière en tête

Lorsque vous vous apprêtez à passer votre commande au bar, votre esprit bascule dans un flot de questionnements : « La bière est-elle plus calorique que le vin ? Ne serait-il pas plus raisonnable de commander un cocktail ? Et ma ligne dans tout ça ? ». Cela pourrait vous surprendre, mais pour un maximum de plaisir sans calorie, la bière est définitivement votre meilleur choix. 

Quels sont les alcools les moins caloriques ?

La bière est bel et bien la boisson alcoolisée la moins calorique, suivie par le vin blanc sec, le vin rouge et le champagne. A contrario, les alcools purs et forts sont les plus caloriques, comme le whisky ou la vodka par exemple. En fait, à quantité égale, une bière classique contient en moyenne 5 fois moins de calories qu’un spiritueux. Une bonne nouvelle pour les amoureux de la bière qui souhaitent préserver leur ligne et leur organisme.

Quel est le nombre de calories dans une bière ?

Une bouteille de bière classique (33cl) contient en moyenne entre 120 et 150 calories. La teneur en calories d’une bière provient essentiellement de l’alcool et du sucre qu’elle contient. Ainsi, plus la quantité d’alcool et de sucre dans une bière est importante, plus le breuvage est riche en calories. Il est réconfortant de constater que toutes les bières ne sont donc pas caloriques. C’est le cas notamment des bières dites « légères », autrement dit pauvres en alcool et en glucides, majoritairement privilégiées par les consommateurs soucieux de leur apparence et de leur bien-être.

Est-ce que la bière fait grossir ?

Contrairement aux idées reçues, non, la bière ne favoriserait pas l’obésité. Selon différentes études scientifiques, la bière apporterait même de multiples bienfaits sur notre santé. A condition qu’elle soit consommée avec modération, la bière peut tout à fait apparaître dans le régime alimentaire des athlètes et des adeptes du fitness. De plus, les fibres présentent dans la bière fournissent un sentiment de satiété, ce qui en fait un excellent coupe-faim naturel. Combinée à une alimentation saine et à une activité physique régulière, la consommation modérée de bière n’a donc aucun impact sur la prise de poids. Par ailleurs, la bière ne fournirait pas uniquement des calories « vides », mais également des minéraux et des vitamines essentiels, généralement recommandés par les nutritionnistes comme les vitamines B6 et B9, le magnésium ou encore le potassium. Au total, la bière offrirait près de 10% des apports nutritifs. Plutôt intéressant !

La « bedaine à bière », un mythe ?

Cette expression d’origine québécoise formule la croyance selon laquelle la consommation de bière formerait progressivement une accumulation de graisses dans la zone abdominale. Une forme d’obésité, davantage observée chez les hommes, qui serait uniquement liée au stockage des graisses présentes dans la bière. Or, la bière est un breuvage qui ne contient aucune graisse et qui est généralement pauvre en sucre. De plus, plusieurs études ont démontré qu’il n’y aurait aucun lien entre la consommation modérée de bière et l’importance du tour de taille, pour les hommes… comme pour les femmes. L’étude EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and nutrition) démontre que l’association « bière – obésité » relèverait plutôt de mauvaises habitudes de vie qui accompagnent une consommation excessive et régulière de bière. Ainsi, la prise de poids plus importante dans la cavité abdominale des hommes s’expliquerait tout simplement par leur profil hormonal, et ce, qu’ils consomment de la bière ou non. Selon la diététicienne Nathalie Majcher, « Seul un gros consommateur de bière risque de courir un sérieux risque de surpoids ». Pour information : on considère que la consommation de bière devient excessive à raison de 3 verres de bière par jour. 

Bière sans sucre : compromis sur le goût ?

Pas forcément ! Avec ses hautes qualités organoleptiques, la bière sans sucre YOLO offre un grand moment de dégustation, agréable à partager. La nouvelle bière belge tendance est 3 fois moins calorique que le vin, 40 fois moins calorique qu’un cocktail, et deux fois moins calorique qu’une autre bière spéciale : comptez 38kcal/100 ml et un degré d’alcool de 5,6%. Un exploit qui s’explique par le mélange de différentes levures supprimant la quantité de sucres fermentés. Brassée en Belgique par petits brassins, YOLO est fabriquée à partir de malts et houblons belges de grande qualité. Une bière de caractère locale, saine et savoureuse, idéale pour se faire plaisir sans culpabiliser.

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique